موقع اممي ثوري ثقافي مناهض للامبريالية ومناصر لقضايا الشعوب حول العالم.

Parti-Front de Libération des Peuple de Turquie

112
image_pdf

THKP-C/MLSPB : les actions politico-militaires de la Türkiye Halk Kurtuluş Partisi-Cephesi/Marksist Leninist Silahlı Propaganda Birliği [Ligue Parti-Front de libération des peuple de Turquie/union Marxiste-Léniniste de la propagande armée]

La union Marxiste-Léniniste de la propagande armée poursuit son activité de propagande armée aujourd’hui.

A) Prologue

Selon sa lutte et sa stratégie, la raison de la Ligue union Marxiste-Léniniste de la propagande armée [en turc : Marksist Leninist Silahlı Propaganda Birliği] se traduit ainsi : les ennemis sont les impérialistes, les capitalistes financiers, les propriétaires fonciers, les usuriers, les bureaucrates civils ou pro-américains, et tous les ennemis du peuple. La Ligue union Marxiste-Léniniste de la propagande armée qui poursuit le but essentiel d’écraser le front ennemi des impérialistes américains et de leurs fantoches, a toujours combattu en suivant la direction du Parti-Front de libération des peuple de Turquie (THKP-C) présentée dans son Bulletin n°1 en 1971 :


« Le THKP-C n’assume la responsabilité « d’aucun acte d’aventuriers ou de gangsters qui « nuisent au peuple, qui s’attaquent à des objectifs « non reconnus. Les actes comme des enlèvements « de femmes ou d’enfants, des actes contre des « personnes qui n’ont pas de relations directes avec « les impérialistes, ou contre la moyenne bourgeoisie, « ne sont pas des actions révolutionnaires. Ce sont « des actes de banditisme. Le THKP-C s’y oppose. II « respecte et soutient toutes les actions menées « contre les impérialistes américains, contre les « représentants du capitalisme financier et contre les « ennemis du peuple. Le THKP-C juge et condamne « les ennemis du peuple, les fantoches, les tortionnaires, etc. »


Dans nos actions de guérilla, nous consacrons une grande attention à ne pas dévier de notre but ; mais quelques actions ont été menées que nous n’acceptons pas. Nous présenterons une auto-critique de ces actions devant nos peuples.

D’autre part, durant certaines actions, malgré toute notre prudence, quelques personnes ont été tuées ou blessées. La mort de ces innocents nous a profondément touchés. Nous consacrerons toujours la plus grande attention à la réalisation de nos actions à l’avenir.

Notre activité dans la stratégie P.A.S.S. a commencé avec la fondation du THKP-C et se poursuit avec la Ligue, union Marxiste-Léniniste de la propagande armée

Notre Parti, le Parti-Front de libération des peuple de Turquie, qui a pour fondement le développement mondial du socialisme, ainsi que la réalité concrète de notre peuple, a ouvert la lutte de libération en 1970 par la stratégie P.A.S.S.

Notre brève lutte a été interrompue par le massacre de nos camarades d’avant-garde. Mais après un délai de trois années, la Ligue union Marxiste-Léniniste de la propagande armée, qui défend la même ligne, a repris la lutte. Ainsi, la Ligue union Marxiste-Léniniste de la propagande armée et sa lutte se confondent avec le Parti-Front de libération des peuple de Turquie et la sienne.

Les actions politico-militaires de la Ligue union Marxiste-Léniniste de la propagande armée, et l’explication de ces actions

B) Nos actions politico-militaires

  • 1970 – 1972

Pendant la guerre de guérilla des années 1971-1972, nous avons réalisé les actions suivantes :

1. L’expropriation de la recette de l’agence KÜÇÜKESAT de la Banque de l’Agriculture.

2. En commémoration du martyre des révolution¬naires tombés lors du ’Dimanche Sanglant’, nous avons dynamité le centre militaire américain ’Tuslog’ à ZINCIRLIKUYU, et son agence à SISLI ; l’agence d’ELMADAG de la Banque du commerce extérieur turco-américaine ; l’ambassade des Etats-Unis ; l’ambassade d’Angleterre ; le centre IBM à GÜMÜSSUYU.

3. Nous avons fait exploser une vedette rapide militaire américaine à SALIPAZARI.

4. L’expropriation de la Banque Commerciale Turque (l’agence d’ERENKÔY).

5. L’expropriation du grand propriétaire foncier Talip Aksoy et les patrons des sociétés comme Coca-Cola, Pe-ra-ja, Evvan, Mercedes-Benz, Otomarsan ; Kadir Has et Mete Has.

6. L’enlèvement d’Efraïm Elrom, l’ambassadeur sioniste d’Israël et le fantoche de l’impérialisme américain au Moyen-Orient. Le gouvernement n’a pas accepté notre demande de libérer les prisonniers politiques et la lecture du communiqué du Front à la radio ; et donc, nous l’avons fusillé.

7. L’exécution de trois agents anglais à KIZILDERE.

A Istanbul, MALTEPE, pendant des jours, nous avons lutté contre les forces militaires de l’oligarchie, et à KIZILDERE nous avons aussi montré l’exemple de la résistance communiste.

Nous déclarons avec honneur que nous avons réalisé ces actions, comme celles que nous avons réalisées après 1975…

La union Marxiste-Léniniste de la propagande armée défend les actions politico-militaires qui figurent dans l’acte d’accusation.

La union Marxiste-Léniniste de la propagande armée a réalisé plusieurs actions contre l’impérialisme et l’oligarchie. Mais il faut indiquer que toutes les actions revendiquées ne figurent pas dans l’acte d’accusation. Et ici aussi, nous revendiquons quelques-unes de nos actions.

Nos actions sont nécessaires à la lutte anti-impérialiste et anti-oligarchique. Et elles ont été réalisées selon les résolutions des organes de l’organisation, soit comme une campagne, soit comme luttes générales.

Nous les citons selon l’ordre historique.

  • 1975 – 1981

1. Mai 1976 : l’explosion du centre militaire des États-unienne à ZINCIRLIKUYU.

2. Septembre 1976 : l’explosion du centre des soldats de l’ O.T.A.N. à ATAKÔY.

3. Janvier 1976 : l’explosion de l’ambassade des États-Unis.

4. Mars 1976 : l’explosion d’une voiture américaine.

5. Mars 1976 : l’explosion de la banque italienne.

6. Avril 1976 : l’explosion du centre de communications des États-Unis CIHANGIR

7. Avril 1976 : l’explosion de la compagnie aérienne iranienne.

8. Novembre 1976 : l’explosion de EL-AL.

9. Novembre 1976 : l’explosion d’une voiture de la compagnie aérienne iranienne.

10. Novembre 1976 : l’explosion de l’ambassade d’Égypte.

11. Mars 1976 : l’explosion du journal fasciste ’Gon havadis’.

12. Juin 1976 : l’expropriation de l’entrepôt du ’Monopole’ à KOCAMUSTAFAPASA.

13. Novembre 1976 : l’explosion de Philips.

14. Janvier 1976 : l’explosion du centre de police de YENI MAHALLE.

15. Février 1976 : l’explosion du centre de police de KUMKAPI.

16. Février 1976 : l’explosion du centre de police de FATIH.

17. Mars 1976 : l’explosion de l’agence de l’Akbank à BAHÇELIEVLER.

18. Mai 1976 : l’explosion de l’agence de l’Akbank à YUSUFPASA.

19. Mai 1976 : l’explosion de “Tofas” (firme de Koç Holding).

20. Mai 1976 : l’explosion du centre de police de YESILTEPE.

21. Mai 1976 : l’explosion d’une organisation fasciste.

22. Mai 1976 : l’explosion à une organisation fasciste à KÜÇÜKÇEKMEÇE.

23. Juin 1976 : l’explosion du parti fasciste ’Parti du Mouvement Nationaliste’ (P.M.N.) à ÜSKl1DAR.

24. Juin 1976 : l’explosion du centre de poiice de ZEYTINBURNU.

25. Octobre 1976 : l’explosion des locaux d’une organisation fasciste à YENIBOSNA.

26. Octobre 1976 : l’explosion des locaux d’une organisation fasciste à KANARYA.

27. Novembre 1976 : l’explosion de ’TER-OTO’, une association liée à un journal fasciste.

28. Novembre 1976 : l’explosion du centre de police de YESILYURT.

29. Novembre 1976 : l’explosion de la Banque Internationale de l’Industrie et du Commerce Extérieur à TAKSIM.

30. Novembre 1976 : l’explosion de l’agence de l’Akbank à LEVENT.

31. Janvier 1976 : l’explosion de la Chambre de l’Industrie à ISTANBUL.

32. Février 1976 : l’explosion d’une agence de la Banque d’Affaires à LEVENT.

33. Février 1976 : l’explosion du centre de police de KOCAMUSTAFAPAÇA.

34. Février 1976 : l’expropriation d’une agence de la Banque d’Affaires à KURTULUS.

35. Février 1976 : l’explosion de la maison du juge-colonel Suleyman TAKKECI. II est le juge requis par le fascisme et il a condamné à mort plusieurs révolutionnaires, dont nos camarades Ahmet SANER et Kadir TANDOGAN. Notre organisation avait condamné à mort ce fasciste, et cette décision sera sûrement exécutée.

36. Juin 1976 : l’explosion de l’agence de la Banque de Crédit à ÇIFTEHAVUZLAR.

37. Novembre 1976 : l’explosion d’une organisa¬tion fasciste à YENI LEVENT.

38. Novembre 1976 : l’explosion d’un logement de fascistes.

39. Novembre 1976 : l’explosion d’une agence de la banque de l’Akbank à YENIBOSNA.

40. Janvier 1977 : nous avons tué un fasciste, et nous en avons blessé six autres dans les locaux d’une organisation fasciste.

41. Février 1977 : l’attaque d’une organisation fasciste, avec expropriation des armes et des documents.

42. Février 1977 : l’explosion du kiosque de Celal BAYAR, qui est le premier des compradores de l’impérialisme dans notre pays.

43. Février 1977 : l’explosion de la villa de Murat BAYRAK. Notre organisation a pris la décision de tuer ce fasciste qui fut membre des nazis de Yougoslavie.

44. Février 1977 : l’explosion des domiciles de fascistes à ÇAPA.

45. Février 1977 : l’explosion du centre de police de YENI BOSNA.

46. Février 1977 : l’explosion d’une voiture à AVCILAR.

47. Mars 1977 : l’explosion du quartier général de “Sabanci Holding”.

48. Mars 1977 : l’explosion du Parti de la Justice à SAMATIYA.

49. Juin 1977 : l’explosion de la Chambre de l’Industrie d’ISTANBUL.

50. Janvier 1977 : l’explosion d’une agence de la Banque de Crédit à MODAX.

51. Mars 1977 : l’explosion d’une agence de la Banque d’Affaires à CEMIL TOPUZLU.

52. Novembre 1977 : l’explosion d’une agence de la Banque de Crédit à ATAKOY.

53. Décembre 1977 : l’explosion des locaux d’une organisation fasciste à KÜÇÜKÇEMECE.

54. Décembre 1977 : l’explosion des locaux du Parti du Mouvement Nationaliste à EYÜP.

55. Février 1977 : l’explosion du centre de police à EYÜP.

56. Février 1977 : l’explosion des locaux d’une organisation fasciste à YENI BOSNA.

57. Mars 1977 : l’explosion du domicile de Halit NARIN à ERENKÔY.

58. Mai 1977 : l’explosion à l’Hôtel Intercontinental en protestation contre le massacre du Premier Mars.

59. Mai 1977 : l’explosion des locaux d’une organisation fasciste.

60. Novembre 1977 : l’explosion des locaux du P.M.N. à ÜSKÜDAR.

61. Janvier 1977 : l’attaque d’une organisation fasciste à HAZNEDAR. Un fasciste a été tué, et trois autres blessés.

62. Novembre 1977 : l’exécution du deuxième président du P.M.N., à BAKIRKOY.

63. Avril 1977 : l’expropriation de la Banque de Crédit à TOPKAPI.

64. Août 1977 : l’explosion des locaux du `holding Deva’ à BESIKTAS.

65. Septembre 1977 : l’expropriation de la Ban¬que du Commerce Turc à ÇIFTE HAVUZLAR.

66. Décembre 1977 : la libération de nos camarades emprisonnés à TOPTASI.

67. Février 1978 : l’explosion de `Moda Deniz Klübü’ (club de privilégiés).

68. Mars 1978 : l’explosion des locaux de la Banque de Crédit à KÜÇÜKKÔY.

69. Avril 1978 : l’expropriation de la Banque d’Affaires et de l’Agriculture à FIKIRTEPE pour protester contre l’arrivée de Mac Namara dans notre pays.

70. Mai 1978 : l’expropriation de l’Office du Pétrole à AVCILAR.

71. Mai 1978 : l’explosion du Parti de la Justice à BAKIRKÔY.

72. Mai 1978 : l’explosion d’un magasin d’un fasciste à BAKIRKOY.

73. Mai 1978 : la réalisation d’un meeting du Premier Mai à CERRAHPASA. Selon la décision de notre organisation, nos combattants avaient réalisé des actions de propagande, d’agitation, et un meeting avec la participation d’ouvriers, d’employés, d’étudiants, etc. Nous avons aussi incendié les banques du quartier. Pendant le meeting, les forces de police ont essayé d’empêcher notre manifestation. Nos combattants ont tué un policier.

74. Juin 1978 : l’exécution de la condamnation à mort du colonel retraité Cihangir ERDENIZ. Ce colonel avait massacré notre leader Hüseyin CEVA HIR. Notre décision de le tuer avait été prise sept ans auparavant.

75. Juin 1978 : en commémoration de la manifestation des ouvriers des 15-16 juin 1971, notre organisation a réalisé une manifestation à KADIKÔY. Pendant cette manifestation, nous avons aussi dynamité et incendié des banques et d’autres associations capitalistes. En même temps, nous avons attaqué le Parti du Mouvement Nationaliste (fasciste) qui se trouve dans la même région ; et deux fascistes Azamet YILMAZ et Seyfullah EKSIOGLU ont été exécutés.

76. Juillet 1978 : l’explosion des locaux de la Banque d’Affaires à BAGLARBASI.

77. Août 1978 : l’expropriation de l’agence de la Banque d’Affaires à BAGLARBASI.

78. Septembre 1978 : l’expropriation de `lett’ à KADIKÔY.

79. Octobre 1978 : l’exécution du représentant local du parti fasciste P.M.N. Recep HASATLI et de son fils Mustafa HASATLI, qui était membre des cellules fascistes.

80. Novembre 1978 : l’expropriation de l’hippodrome. Dans cette action, un policier a été tué par nos combattants.

81. Décembre 1978 : le mitraillage du parti fasciste P.M.N. à BAYRAMPAYA.

82. Décembre 1978 : l’explosion du domicile de fascistes à EYUP.

83. Janvier 1979 : l’exécution d’un des dirigeants du parti fasciste P.M.N. ARIFÜZÜM à ZEYTIN¬BURNU.

84. Janvier 1979 : !’exécution du directeur du personnel de la fabrique d’ I.G.S. Ce fasciste imposait la terreur aux ouvriers et pratiquait la torture.

85. Janvier 1979 : l’exécution du dirigeant du parti fasciste Ismail ASLAN à ZEYTINBURNU.

86. Mars 1979 : l’expropriation des revenus de la Faculté de Médecine à CERRAHPASA. Ces revenus appartenaient à l’Etat. Dans cette action, un propriétaire a été involontairement tué.

87. Mars 1979 : le mitraillage d’une Banque d’Affaires à INCIRLI.

88. Avril 1979 : le mitraillage du Parti de la Justice à BESYÜEZEVLER.

89. Mai 1979 : le mitraillage d’une Banque de Commerce à KÜÇÜKKÔY.

90. Mai 1979 : le mitraillage d’une Banque de Commerce à KÜÇÜKKÔY.

91. Mai 1979 : le mitraillage de la Banque d’Affaire, de la Banque de Crédit et de l’Akbank à TOPÇULAR.

92. Mai 1979 : l’incendie de l’Akbank à ÇAMLIK.

93. Mai 1979 : le mitraillage de l’Akbank à TOPÇULAR.

94. Mai 1979 : nous avons exécuté du militaire américain Thomas MOSLEY, et blessé Andres RENAT, à ATAKÔY.

95. Mai 1979 : l’explosion des locaux d’une organisation fasciste à KONYA.

96. Juin 1979 : l’exécution du dirigeant du parti fasciste Bekir SENDILMEN à BAKIRKÔY.

97. Juin 1979 : le mitraillage de la Banque de Commerce à KOCASINAN.

98. Juin 1979 : l’exécution du commissaire retraité MUZAFFER à CANDANOGLU.

99. Juillet 1979 : l’exécution du commissaire en chef Ahmet ATESLI. Ce chef de police dirigeait les opérations contre-révolutionnaires, et est responsable de la mort de révolutionnaires comme Tamer TABAK et Omer ÇIMEKEN ; il avait aussi des relations avec la mafia turque.

100. Août 1979 : l’exécution du fasciste Lokman KODAKOGLU à KOCASINAN.

101. Août 1979 : l’exécution du dirigeant du parti fasciste P.M.N. à KARTAL.

102. Août 1979 : l’exécution du fasciste Sedan SEN à FATIH.

103. Août 1979 : !e mitraillage du domicile du commissaire en chef Zülküf KARAASLAN à GEBZE.

104. Août 1979 : l’exécution des fascistes Halis OZTÜRK et Süleyman YILMAZ à KÜÇÜKK Y.

105. Août 1979 : l’exécution de Ergün KABAOGLU, secrétaire d’un syndicat du patronat, à BESIKTAS.

106. Septembre 1979 : l’incendie de l’Akbank de KARTAL.

107. Septembre 1979 : le mitraillage de la ’Banque du Peuple’ et de l’Akbank à GEBZE.

108. Septembre 1979 : l’incendie des locaux où se trouvent les archives du parti fasciste (P.M.N.) à GEBZE.

109. Septembre 1979 : l’exécution du dirigeant du parti fasciste, Ibrakim ÇALIK, à ZEYTINBURNU.

110. Septembre 1979 : nous avons attaqué le journal ’Hergün’ (’Toujours’), qui est le centre de la propagande fasciste, exécuté le fasciste Mürsel KARATAS, et blessé Muzaffer AKINCI et Hulusi YAVAS.

111. Octobre 1979 : l’exécution du dirigeant du parti fasciste, Yilmaz TASKIN, à GEBZE.

112. Octobre 1979 : l’exécution du fasciste M.AIi ÔZKAN, à BAYRAMPASA.

113. Octobre 1979 : l’exécution du dirigeant du parti fasciste, Meriç DIKILI, à ZEYTINBURNU.

114. Octobre 1979 : l’expropriation des locaux de l’Assurance Sociale.

115. Novembre 1979 : l’exécution du dirigeant du parti fasciste à BAKIRKÔY, et aussi du policier Sükrü CENGIZ.

116. Novembre 1979 : l’incendie de l’Akbank et de la Banque d’Affaires à HASKÔY.

117. Novembre 1979 : le mitraillage de l’Akbank à BAHÇELIEVLER.

118. Novembre 1979 : l’exécution d’un dirigeant fasciste, Mehmet CURA, à ZEYTINBURNU.

119. Novembre 1979 : le mitraillage de la Ban¬que de Crédit à ÇAGLAYAN.

120. Décembre 1979 : l’incendie d’une voiture d’une fabrique à KARTAL.

121. Décembre 1979 : l’incendie de la Banque de Garantie, de la Banque d’Anatolie et de la Banque de Commerce, à ÜMRANIYE.

122. Décembre 1979 : l’exécution du commissaire en chef Hilmi KAYA à SISLI.

123. Décembre 1979 : l’exécution des Américains Elmor COOPER, Robert FRIEND, Clark BUDA, Jaurs SMITH, à BAKIRKÔY.

124. 1979 : le mitraillage de la Banque d’Affaires à ZEYTINBURNU.

125. 1979 : l’explosion d’une association de commerce à ÜMRANIYE.

126. 1979 : l’explosion d’une association de commerce à ÜSKÜDAR.

127. Janvier 1980 : l’expropriation des camions de Migros pour distribuer des aliments au peuple.

128. Janvier 1980 : l’exécution du directeur d’EL-AL, Abraham ELAZAR, à KOCASINAN.

129. Janvier 1980 : l’exécution du fasciste Ayhan YAZICI à YESILTEPE.

130. Janvier 1980 : le mitraillage de de l’Agriculture à YILDIRIM.

131. Janvier 1980 : le mitraillage de l’Akbank à INCIRLI.

132. Janvier 1980 : Garantie à CEVIZLI.

133. Janvier 1980 : Garantie à PENDIK.

134. Janvier 1980 : Commerce à PENDIK.

135. Janvier 1980 : le policier fasciste Hulusi IRKILATA, à KONYA.

136. Janvier 1980 : le mitraillage du domicile juge fasciste Selahattin ÇETIN, à KONYA.

137. Janvier 1980 : l’explosion des agences l’Akbank et la Pamukbank à AKSEHIR.

138. Janvier 1980 : l’incendie des magasins l’LG.S. et de Bozkurt à ZEYTINBURNU.

139. Janvier 1980 : l’incendie de la Banque l’Agriculture à ZEYTINBURNU.

140. Janvier 1980 : l’incendie de la Banque d’Affaire à KOCAMUSTAFAPASA.

141. Février 1980 : l’explosion de la Banque de Crédit à GAZIOSMANPASA.

142. Mars 1980 : l’incendie de lassa à INCIRLI (une association monopoliste de SABANCI).

143. Mars 1980 : l’explosion du domicile de Halit NARIN (un bourgeois monopoliste).

144. Mars 1980 : l’exécution du fasciste Cihangir ÔSBEK à KUSTILI.

145. Mars 1980 : nous avons blessé le fasciste Mehmet PEHLIVAN à GAZIOSMANPASA.

146. Mars 1980 : le mitraillage des locaux du `Parti de la Justice’ à ALIBEYKÔY.

147. Mars 1980 : l’exécution du fasciste Ibrahim YILDIRIM à KOCASINAN.

148. Février 1980 : le mitraillage du centre de police à EYÜP.

149. Mars 1980 : le mitraillage de la Banque de Crédit à KANARYA.

150. Avril 1980 : l’exécution des fascistes Teki MEMILI, Meftun KÜPELI et Narun YANARTAS, à BAYRAM PASA.

151. Avril 1980 : l’exécution des fascistes OHRAN, Ahmet et Sükru BÔLÜKBAS, à ALI-BEYKÔY.

152. Avril 1980 : l’exécution du fasciste Yusuf ÇOBANOGLU à SOFULAR.

153. Avril 1980 : l’exécution des fascistes Hayrettin GÔKALP et Ali SAHAN à KÜÇÜKKÔY.

154. Avril 1980 : l’exécution du fasciste Burhan KAYA MUTLU à GÜNGÔREN.

155. Avril 1980 : l’exécution de l’Américain Sam NOVELLO, et d’Ali Sabri BAYRAKTAR, à BESIKTAS.

156. Avril 1980 : l’explosion de la Banque d’Affaires à BAGCILAR.

157. Avril 1980 : l’exécution du fasciste Enver CAKA, à KUMKAPI.

158. Avril 1980 : le mitraillage de la Banque de Commerce à PARSELLER.

159. Avril 1980 : le mitraillage de la Banque de Crédit à TOZKOPARAN.

160. Juin 1980 : l’exécution d’Ahmet Metin IZER, secrétaire du syndicat fasciste, à KARTALTEPE

161. Juin 1980 : l’exécution du secrétaire du syndicat fasciste yougoslave Nazim KAN à ESENLER.

162. Juin 1980 : le mitraillage du magasin du fasciste Ümit YESILTEPE à ÜMRANIYE.

163. Juin 1980 : l’exécution d’Ali Risa ALTINOK, dirigeant du parti fasciste, et des dirigeantes de la section féminine du parti fasciste : Fahriye et Nilgün ALTINOK, à RAMI.

164. Juin 1980 : nous avons blessé le directeur de Grundig à TOPÇULAR.

165. Juin 1980 : à MERTER, nous avons exécutr le fasciste Ôzcan KORKMAZ et blessé Kemai DURSUN, Abdullah ANAÇ et Zeki KAYA.

166. Juin 1980 : l’exécution du policier Muzaffer UZ à TOZKOPARAN.

167. Juillet 1980 : l’exécution de Türgüt DENIZ, Aybars TEKIN et Türgüt ÇERMEN, dirigeants du syndicat fasciste, à GÜNGÔREN.

168. 1980 : le mitraillage du bureau du fasciste ORHAN à ESENLER.

169. Juillet 1980 : le mitraillage de la Banque de Crédit à TOZKOPARAN.

170. Août 1980 : l’exécution des fascistes Esin BASLAMISLI, Ataman SIKBAS et Mecit KURSUNLU, à GÜNGÔREN.

171. Août 1980 : l’exécution du fasciste ômer YAMAK à ÇAGLAYAN.

172. Août 1980 : le mitraillage de l’agence dé l’Akbank à INCIRLI.

173. Septembre 1980 : l’exécution des fascistes Mustafa DEMIR et Tayfun SEPETES, à SISLI.

174. Octobre 1980 : l’explosion du centre de police à SENESENEVLER.

175. Octobre 1980 : l’explosion du centre de police à ÜMRANIYE.

176. Octobre 1980 : l’explosion d’un centre des fascistes à ÜMRANIYE.

177. Octobre 1980 : le mitraillage du domicile du fasciste Fikriye YÔNETSEL à ÜMRANIYE.

178. Octobre 1980 : l’exécution du fasciste Osman ÇAN, à GAZIOSMANPASA.

179. Octobre 1980 : l’exécution du fasciste Hasan YILDIZ, à TOZKOPARAN.

180. Décembre 1980 : le mitraillage de l’agence de l’Akbank à KANARYA.

181. Décembre 1980 : le mitraillage du domicile du policier Yilmaz ÜNAL, à ÜMRANIYE.

182. Décembre 1980 : l’exécution du colonel retraité Nurettin KUMRAL, à ERENKÔY.

183. Décembre 1980 : le mitraillage de la Ban¬que de Commerce à PARSELLER.

184. Mai 1981 : l’explosion de la voiture du commissaire en chef Ahmet ATESLI, à SUADIYE.

185. Mai 1981 : l’expropriation du centre de l’Impôt à KÜÇÜKÇEKMECE. Dans cet action, nous avons été contraints à tuer le gendarme Mustafa KARPUZ.

186. Avril 1981 : l’explosion du Deuxième Centre de Police à Istanbul.

187. Septembre 1981 : l’expropriation de la Banque de Crédit à OKMEYDANI.

188. Juillet 1981 : nous avons blessé le commissaire en chef Behzat PEKER et le policier Hüeyin ÜNAL, à YEDIKULE.

Et il y en a d’autres…

La Ligue Parti-Front de libération des peuple de Turquie/union Marxiste-Léniniste de la propagande armée continuera sa lutte jusqu’à la victoire des peuples de Turquie et du Kurdistan. Nos armes ne se tairont pas avant l’écrasement de la dictature oligarchique. Nous sommes au début de la lutte. Nos attaques politico-militaires dureront jusqu’à la victoire.

Nous crions encore une fois : Combat Jusqu’a La Victoire

Parti-Front de libération des peuple de Turquie /union Marxiste-Léniniste de la propagande armée

image_pdf
قد يعجبك ايضا

اترك رد

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.